Synthèse Thermoréacteur

 

Le concept essentiel du Thermoréacteur repose sur l’ouverture / fermeture d’une chambre de combustion via des valves rotatives animées d’un mouvement CONTINU, en rupture complète avec tous les mécanismes animés, eux, d’un mouvement alternatif, qu’il soit linéaire ou bien circulaire.

Ainsi, lorsque les valves roulent l’une sur l’autre, elles assurent l’étanchéité, aux jeux mécaniques près, et sachant aussi que des segments linéaires (type Wankel) ou circulaires (type piston) sont utilisés, et ont démontrés leur efficacité lors des expérimentations.

Pour mémoire, rappelons le concept du Thermoréacteur « Zéro Génération » sans plus de commentaires :
ACG-Aviation-Xplorair-Concept-Thermoréacteur
La première génération de Thermoréacteur – TR1G – est né en 2006, et qui a fait l’objet de dépôt de brevet, se présentait sous la forme suivante :

1re Génération TR1G
bi-valves éjection + Injecteur

 

ACG-Aviation-Xplorair-Concept-Thermoréacteur2e  génération TR2G
bi-valves injection / éjection

 

 

3e génération TR3G
mono-valve injection / éjection
+ réducteur acoustique
+ rotation assistée

 

4e génération TR4G
3e génération
+ post-combustion
+ compresseur thermique…

Par conséquent, à partir du Thermoréacteur dont la « vocation » est de produire de l’énergie cinétique à haut rendement, il devient possible d’appliquer ce vecteur cinétique à d’autres concepts :

1 – Le Thermo-Compresseur
ACG-Aviation-Xplorair-Concept-Thermoréacteur
2 – La Propulsion Spatiale
ACG-Aviation-Xplorair-Concept-Thermoréacteur
3 – L’Aéronef à décollage/atterrissage Vertical
ACG-Aviation-Xplorair-Concept-Thermoréacteur
4 – Autres

ACG-Aviation-Xplorair-ThermoreacteurUne des premières applications aéronautique du Thermoréacteur concerne l’Ekranoplane, cet aéronef mi-bateau, mi-avion qui surf en quelque sorte sur des surfaces qu’elles soient liquides (mer, océan, lac, fleuve…) ou bien solides (autoroute dédié…). L’utilisation de cet effet de surface permet surtout des gains en consomm